Beau temps pour un mois de novembre ?!

Les prévisions saisonnières annonçaient un été météorologique (juin-juillet-août) chaud et sec, il n’en est rien pour l’instant.

Dans l’ouest, la pluie était omniprésente entre mi-juin et mi-juillet avant une remontée des températures qui aura durée une bonne semaine.

Explication très simple : nous étions dans un flux d’ouest à nord-ouest canalisant l’air froid en altitude vers l’Europe de l’Ouest de façon générale et générant de l’instabilité.

Ci-dessous, la carte des prévisions pour ce jour.

Les moissons 2021, un contre-la-montre et des nuits blanches pour beaucoup

Côté agricole, les moissons ont été plus ou moins fructueuses (entre le gel tardif d’avril, les inondations par endroit, la grosse grêle dans d’autres et la pluviométrie excédentaire de juillet) selon les régions et très compliquées liées à ce temps plus humide.

En effet, un temps plus humide dégrade la qualité du grain et sa valeur.

Les bulletins météo à la demande par un ingénieur météorologue sur meteo85.com auront permis aux abonnés céréaliers de jongler entre les gouttes en connaissant les quantités de précipitations avec précision à quelques jours lors des différents épisodes pluvieux/orageux (de gouttes froides) que les modèles anticipaient mal.

Explications de ce temps frais et maussade

Les hautes pressions sur les Açores ont permis un temps plus sec et plus chaud sur la péninsule Ibérique. Le sud de la France a par la même occasion bénéficié de belles périodes ensoleillées, n’empêchant pas les contaminations aux variants Delta.

Le nord de la France a été comme la Grande Bretagne et les pays Scandinaves dans un régime presque automnal avec de la pluie, des températures minimales plutôt élevées et maximales assez basses.

La canicule tant crainte suite à l’épisode de fortes chaleurs au Canada et États-Unis n’a pas [encore] touché notre pays à ce jour mais les inondations ont faits de gros dégâts dans les nord-est du pays principalement, tout comme la grêle par endroit.

webcam auvergne
source PIxabay

À partir de quand peut-on espérer cet été chaud et sec ?

Les modèles météorologiques ne sont pas en faveur d’un temps chaud ni très sec pour la fin juillet/début août avec toujours ce flux de nord-ouest frais et instable principalement en montagne.

Bien qu’il reste encore beaucoup d’incertitude au-delà de 10 jours (8 août) , un retour de conditions anticycloniques pourrait faire son apparition aux alentours du 10 août et donc de conditions plus chaudes et sèches.

À retenir : le temps plus frais et plus humide n’empêchera pas de profiter de belles périodes ensoleillées avec un indice UV qui reste très élevé. Il sera essentiel de surveiller le risque d’orages en montagne ces prochains jours également.

Pour être alerté des intempéries à venir et bénéficier de prévisions détaillées à 15 jours, cliquez-ici.

Test jQuery

Vos prévisions à 15 jours ? Entrez le code postal ou nom d'une ville

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email