Le Pot-Au-Noir, pourquoi ce nom peu commun ?

Le Pot-Au-Noir, quelle est cette zone que tous les navigateurs redoutent et qui a fait de véritables carnages par le passé ?

En réalité, le mot Pot-Au-Noir viendrait de la couleur des grains orageux (noirs) et du côté « englué » des skippers comme dans un pot qui n’arrivent pas à s’en sortir du fait du manque de vent ou alors de vents aléatoires. D’autres significations pourraient être en lien avec l’esclavage et les nombreux morts qui s’entassaient à cause de famines et de bateaux pris au piège de ces zones pendant des semaines/mois. Le mythe reste entier.

Phénomène météo normal ou surnaturel ?

Zone de Convergence InterTropicale (ZCIT) et saisonnalité – Source Wikipédia.fr

En météorologie, les scientifiques du monde entier se sont mis d’accord sur le terme « Zone de Convergence InterTropicale – ZCIT). Comme expliquée dans mon article sur les Alizés Cliquez-ici pour lire l’article sur les Alizés dans un nouvel onglet

la cellule de Hadley prend sa source au niveau de l’équateur météorologique et autour (plus ou moins au nord de l’équateur géographique mais assez proche généralement).

C’est à ce niveau là que l’Alizé de l’Hémisphère Nord (provenant du Nord-Est) et l’Alizé de l’Hémisphère Sud (provenant du Sud-Est) se rejoignent près de la surface de l’océan.

Ne pouvant pas plonger, ils vont s’élever en altitude et en s’élevant, l’air chaud et très humide va se refroidir, se condenser et avec une énergie considérable monter jusqu’à la tropopause, sommet de la troposphère (où se situent les nuages) à ~16km d’altitude, bloqués par la stratosphère plus sèche et plus chaude.

Les Alizés si agréables à l’origine de monstres atmosphériques ?

Cycle de vie d’un nuage d’orage (cumulonimbus) – Source NOAA – Licence CC0

Les nuages qui seront créés par ces vents ascendants sont des cumulonimbus (nuages d’orage).

À leur sommet, la température peut descendre à -50, -60 voire -70°C !

Ces monstres atmosphériques vont engendrer de la foudre et des éclairs par frottement entre les particules et d’un côté aspirer les vents ascendants chauds et humides (vents plutôt réguliers) puis de l’autre côté relâcher des vents descendants en rafales turbulentes (micro ou macro-rafales) où vont tomber de fortes pluies voire de la grêle.

Les rafales sous orages (appelés grains en mer) peuvent atteindre voire dépasser les 50 noeuds localement, un réel danger pour un bateau qui n’avait qu’un vent régulier de 5 noeuds auparavant.

Ces orages peuvent se former en 15-20 mn parfois et leur cycle de vie se situe entre 1h et 1h30 s’ils ne donnent pas naissance à d’autres orages.

Un « escape game » grandeur nature

Image d’Arek Socha – pixabay.com

Ces vents et rafales liés aux orages peuvent provenir de l’Ouest, du Nord, du Sud, de l’Est et c’est là que commence les galères…

Comme des bulles d’eau dans une casserole bouillante, les orages évoluent de façon aléatoire et sont difficilement prévisibles par les modèles météo qui sont peu nombreux et possèdent peu d’observations pour les corriger dans ces zones maritimes.

Comment les anticiper ?

Image satellite Infra-Rouge (Atlantique tropical) de sat24.com – images satellites en temps réel

Les modèles météorologiques donnent un aperçu des zones les plus actives et les images satellites permettent de distinguer l’intensité de ces orages (sommets plus ou moins froids, étendue plus ou moins large, organisée ou non).

En mer, le navigateur devra surtout dans un premier temps faire preuve d’observation et de vigilance. Son expérience l’aidera aussi à anticiper les phénomènes qu’il aura vécu plus facilement et les signes de formations orageuses.

Par exemple, en mer, si vous êtes dans cette zone et que vous voyez des petits nuages cumuliformes s’élever rapidement en forme de tour sans s’arrêter de monter, alors un orage se forme très probablement.

Attention aux pièges…

Image d’un orage et d’un bateau en mer par dexmac de pixabay.com

Si le vent vous semble favorable mais vous conduit vers un grain, essayez d’évaluer la variation de l’intensité du vent, sa direction constante ou non et contournez au maximum ce grain. Si vous êtes ou arrivez sous le grain, dans une mer creusée et avec de violentes rafales et de la foudre (le cliché de l’horreur), alors gardez votre calme, affalez les voiles au maximum pour éviter le démâtage et essayer de virer vers une zone plus claire.

Quand l’observation ne suffit plus …

Foudre en direct sur blitzortung.org, réseau amateur international de détection

Si vous avez accès aux données météo et satellite voire radar de pluie/foudre, utilisez-les pour ne pas filer vers d’autres orages (une éclaircie ne signifie pas que vous êtes tirés d’affaire) et surveillez la formation des futurs orages.

Enfin, ne tentez pas de partir à l’Est ou à l’Ouest (sauf ponctuellement pour éviter de trop mauvaises conditions), filez au Sud (ou au Nord) en fonction de là où vous allez le plus possible.

Vous serez tirés d’affaire en quelques heures et au pire en 2-3 jours si vraiment la zone sans vent est étendue.

Ne pas perdre espoir …

Coucher de soleil en mer par Youssef Jheir de pixabay.com

En mer ou sur terre, la météo n’est jamais une fatalité, elle requiert une adaptation de tous les instants, à condition de ne jamais baisser les bras même s’il faut y passer du temps.

Le tout est de garder son sang froid, faire preuve de lucidité, de bon sens, ce que les skippers du Vendée Globe font de façon remarquable.

Benjamin – Ingénieur météorologue, webmaster, développeur et dirigeant de Météo 85 Pro – Service météo local aux entreprises.

Vous êtes pro en Loire-Atlantique, Deux-Sèvres et Vendée et êtes persuadés ou pensez que le temps impacte votre activité ?

Réduisez les pertes, optimisez les coûts, les ventes, le marketing, le placement de produit, les semences, récoltes, traitements, le gel de vos vignes, justifiez les intempéries ou les retards de chantier ou demandez vos bulletins expertisés à des périodes stratégiques

=> Pour des services météo de proximité adaptés à votre activité pro, cette page est faite pour vous : Cliquez-ici pour accéder aux 15 services déjà disponibles