Comme un air de déjà vu que l'on n'aimerait plus voir.

Des galettes d’hydrocarbures, des oiseaux souillés et asphyxiés… Notre-Dame-de-Monts et St-Hilaire-de-Riez et d’autres belles plages de Loire-Atlantique ont de nouveau subi l’arrivée de polluants de type hydrocarbures sur leurs plages ce mardi 17 février. La pollution reste a priori limitée et aucune autre trace ne semble être détectée en surface en mer par les organismes compétents.

Source – Préfecture de la Vendée

Qui est le responsable ? Question que tout le monde se pose en lisant les différents articles parus dans les quotidiens cette semaine. A priori, aucun naufrage n’a eu lieu dans le Golfe de Gascogne lors des dernières tempêtes qui nous ont touché en janvier-février 2020.

Compte-tenu de la propagation limitée au nord-ouest Vendée et à la Loire-Atlantique, on aurait pu penser à quelques émanations résiduelles de l’Erika, l’une des pires catastrophes écologique de la fin du 20e siècle (retour en image de France3 -> https://www.youtube.com/watch?v=UUtiUFIyqoc.)

Pollution de l’ERIKA – Source arctique.com

Les déballastages sauvages (dont les amendes se chiffrent en millions d’€), rejets des pétroliers ou autres navires utilisant du fioul, trop souvent pratiqués détruisent eux TOUTE la chaîne alimentaire maritime du plancton aux requins et sont formellement interdits. Ceux-ci sont souvent peu visibles car dilués et effectués dans des conditions météo peu clémentes où la surveillance maritime est absente.

On se souvient du naufrage en avril 2019 du Grande America, dont le fioul retrouvé ressemble aux galettes retrouvées mais qui avaient souillé les côtes du sud-Vendée à l’Aquitaine en grande partie. Preuve à l’appui, les observations de la bouée maritime 62001 située en plein Golfe de Gascogne qui fait état d’un puissant vent de surface de sud-sud-ouest dimanche dernier avec régulièrement des rafales >70km/h. Le vent de sud-sud-ouest va forcer le courant de surface lorsqu’il souffle pendant plusieurs jours sur une grande étendue (le fetch -> wikipédia vous en dit plus sur le fetch -> https://fr.wikipedia.org/wiki/Fetch) et un puissant forçage de cette houle du vent comme c’était le cas dimanche dernier jusqu’à lundi matin peut se propager en profondeur.

Le Grande America sombrant – Source Marine Nationale

La faute à la météo? Oui, mais pas que…

Au passage, un grand bravo à l’association Les Mains dans le Sable ouverte à tous et présente sur les plages et littoraux français qui réunit désormais des centaines de personnes le samedi ou dimanche matin pour ramasser bénévolement les tonnes de déchets que les poissons n’ont pas ingéré… et contribuent à la sauvegarde de notre environnement, à la protection des espèces animales sans qui nous n’existerions plus et à l’embellissement de notre littoral, trésor à préserver.

Récolte par l’association Les Mains dans le Sable à l’ Aiguillon en Vendée le 13/10/2019 – source http://lesmainsdanslesable.com/

Côté météo, le temps va rester anticyclonique et sec jusqu’à mardi. Quelques éclaircies demain et de belles éclaircies dimanche avant le retour des nuages en fin d’après-midi par le Nord-Ouest du département. Les températures resteront douces mais encore fraîches samedi matin avec 3-4°C dans le bocage et 7-8°C sur le littoral. Dans l’après-midi, la douceur sera présente avec 11-12°C sur le département. Dimanche, la douceur sera généralisée dès le matin avec 7-9°C sur le département et 12-14°C l’après-midi avec un léger vent de sud-ouest qui se lèvera dans l’après-midi.

Bonne fin de semaine et bon week-end à tous !

Cet article vous a plu? Partagez-le sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Gmail, G+ et Whatsapp 🙂 => Cliquez sur l’icône de votre choix

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
Partager sur whatsapp