webcam sables d'olonne et histoire de la ville

Retrouvez sur cette page la petite histoire du Pays des Olonnes et sélectionnez la webcam des sables d’olonne de votre choix.

webcam sables d'olonne panoramique (ville des Sables d'Olonne)

Les Sables d’Olonne est une commune française, sous-préfecture de la Vendée (85) dans la région Pays de la Loire.

Cette commune en 2019 a réuni le Château d’Olonne, Olonne sur Mer et Les Sables d’Olonne, devenant la 2e commune la plus peuplée de Vendée derrière La Roche sur Yon (préfecture).

On dénombre plus de 45000 habitants en 2019 et plus de 53000 sur l’agglomération.

webcam sables d'olonne

Ville tournée vers la mer, c’est en 1218 que Savary 1er de Mauléon, seigneur de Mauléon, prince de Talmont créa le havre d’Olonne.

Ce n’était alors qu’une dune de sables entre la Chaume et le marais d’Olonne.

Mais le Pays des Olonnes n’était pas désert à cette époque. Des vestiges gallo-romains retrouvés attestent de la présence d’anciennes civilisations.

La différence majeure par rapport à aujourd’hui est que la mer recouvrait une grande partie de la région.

C’est Ol-ona qui signifie hauteur au-dessus de l’eau qui aurait donné son nom aux communes qui composent la région.

Olonne (sur Mer) était donc la ville principale à l’époque avec une baie accueillant les navires romains.

Ce n’était pas encore l’actuelle baie des Sables d’Olonne mais au pied de la ville actuelle d’ Olonne sur Mer.

Plus à l’Ouest d’Olonne, une île appelée « île Vertime » protégeait cette baie des assauts de la mer.

C’est l’actuelle zone comprenant la côte sauvage et la forêt d’olonne, aujourd’hui espaces naturels protégés.

Les marais salans de l’Île d’Olonne et les quelques vignobles auraient traversés 2000 ans d’histoire.

 Seulement quelques salins et vignes subsistent encore aujourd’hui.

webcam sables d'olonne Vertime

Terre de Vikings entre le Ve et IXe siècle avec des invasions par les normands jusqu’au Xe siècle, les Sables d’Olonne ont donné leur coeur à l’angleterre pendant 50 ans après le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et Henri II Pantagenêt.

C’est pour cela que Richard Coeur de Lion, leur enfant, pris goût à Talmont, sa résidence de coeur.

Au Moyen-Âge, les seigneurs successifs ont contribué à faire de la région un terrain attractif et économique.

Ils développèrent d’impressionnants édifices religieux visible aujourd’hui (une grande partie a été reconstruite ou renovée).

Pour information, l’église Notre-Dame des Olonnes possède une partie vieille du XIe siècle.

webcam sables d'olonne - marais de l'île d'olonne

Le sel et le vin, véritable business du Moyen-Âge avec le port maritime font l’essor du pays des olonnes.

Dans les terres, on était plutôt sur de l’activité agricole.

Un héritage encore très présent dans le bas et le haut bocage vendéen.

C’est alors au XIIIe siècle que Les Sables d’Olonne naîtra où le havre d’olonne remplacera le port de Talmont qui s’envasait.

C’est bien à La Chaume que Savary de Mauléon commencera la construction de la ville que vous voyez aujourd’hui.

En 1472, Louis XI sépare les Sables d’Olonne pour en faire le port principal et ordonne la fortification des Sables pour que le commerce portuaire grossisse.

C’est seulement au XVIIe siècle que la première église est construite aux Sables d’Olonne et que la paroisse débute son histoire.

webcam sables d'olonne - port olona

Mais la ville stoppe brutalement son expansion lors des guerres de religion.

Le schisme apparaît entre la Chaume protestante et les Sables catholique.

C’est alors que les deux rives de l’actuel chenal s’affrontent.

Voilà un élément de réponse à ce qui pourrait causer encore aujourd’hui une forte différence entre la culture chaumoise et sablaise.

Les Sables, premier sur la morue au XVIIe siècle dans tout le royaume.

Plus de cent bateaux filaient vers Terre Neuve avant une perte de vitesse et la disparition de cette pratique à la fin du XIXe, liée au développement de la pêche et du tourisme.

Les sables sous la révolution

Les Sables d’Olonne a néanmoins connu la terreur également à la fin du XVIIIe siècle.

Cependant de tradition catholique, la ville est restée républicaine pendant la Révolution française avec 6 prisons, une guillotine et un tribunal révolutionnaire.

Après 1845, la pêche à la sardine et au thon se développe en se modernisant et on voit fleurir les conserveries (confiseries).

Les premiers bains font leur apparition en 1816 avec l’ouverture d’établissements de bains en 1825.

L’aristocratie et l’élite artistique s’en donnent à coeur joie plus particulièrement avec l’ouverture du casino des Bains de Mer (casino des Atlantes actuel).

En 1866, les trains de plaisir relient Paris à la plus belle plage d’Europe. L’attrait des bains de mer prend de l’ampleur.

Cependant, le XIXe siècle n’a pas été tout rose avec en 1881, une tempête de grande ampleur qui a vu périr 52 marins pêcheurs.

Ensuite, un 2e casino apparaît en 1898, le casino des Pins.

En 1900 le désenclavement touristique est acté avec déjà 35 hôtels près du Remblai.

En 1989, la célèbre course du Vendée Globe voit le jour, créée par Philippe Jeantot avec l’appui de Philippe de Villiers, aujourd’hui course internationale qui participe à un développement touristique hivernal des Sables d’Olonne, habituée autrefois au tourisme balnéaire estival.

webcam sables d'olonne - la grande plage