Survolez les échéances pour voir les prévisions de MULI (Most Unstable Lifted Index ou plus fort indice de soulèvement) ou lancez l’animation à 10 jours

modele gfs

Ces prévisions sont automatiques et à ne pas utiliser pour la protection des biens et des personnes.

Elles sont issues du modèle GFS 0.25° (soit 27km environ de résolution horizontale) de la NOAA (USA).

Il s’agit ici du MULI (indice de soulèvement maximal) avec une palette allant de -12 à 12 degrés Kelvin.

C’est la différence de température maximale entre une parcelle d’air et l’air environnant dans l’atmosphère.

Plus l’air est instable, plus le MULI sera négatif, l’air s’élèvera donc plus facilement.

À l’inverse, un MULI positif impliquera un air plus stable avec de l’air descendant.

Il suffit de regarder la palette en bas de l’image pour apprécier les MULI en France.

On pourrait conclure en disant qu’un MULI très négatif signifie qu’il y aura de l’orage dans la zone concernée.

Par exemple, il faut pour cela que la CIN ne soit pas trop importante (énergie inhibitrice) pour ne pas que les particules ne soient pas bloquées dans leur ascension.

L’existence de couches d’inversion dans l’atmosphère peut aussi inhiber la convection et empêcher la formation d’orages malgré un MULI négatif.

Une carte ne suffit pas à prévoir des orages, il faut analyser un certain nombre de paramètres pour en prévoir l’intensité, le risque et la chronologie que ce soit en surface ou en altitude.

Pour une prévision plus localisée, il convient d’aller voir un modèle à plus haute résolution (AROME 0.025° par exemple) qu’on appelle modèle à maille fine ou de faire appel à un spécialiste via la page « services » pour une prévision du risque orageux.

Autres cartes du modèle GFS 0.25°

Précipitations
Cumul précip.
Tempé. 2m
Vent moyen
Rafales
CAPE
MULI
CIN
Hélicité 0-3km
ISO 0°C
Nébulosité
Pression
Hum. relative
Tempé. rosée
Visibilité
Tempé. min
Tempé. max
Tempé. sol